F.A.Q.

Informations et inscriptions

À qui s’adressent les programmes ARO ?
ARO offre des programmes pour tous les types de voyageurs ; les groupes scolaires, les adultes et jeunes individuels, les groupes spécialisés, les personnes âgées actives ainsi que les familles désirant vivre une expérience à l’étranger...tous peuvent y trouver leur compte. Nos différents programmes sont détaillés dans les sections « Groupes scolaires » et « Grand public » de notre site web. Nous sommes toujours flexibles et désirons créer des séjours personnalisés correspondant aux besoins et aux attentes des participants, tout en respectant la réalité des communautés d’accueil.
Quand est-ce que vos programmes sont disponibles ?
Si vous avez envie de partir, faites-nous le savoir ! Pour le grand public, nous créons des programmes à des périodes déterminées avec nos partenaires locaux auxquels les personnes intéressées peuvent s’intégrer. Pour connaître nos prochains départs, vous pouvez consulter notre onglet « Calendrier des départs grand public ». Pour les groupes, si vous souhaitez organiser un séjour, nous pouvons bâtir un programme sur mesure selon vos besoins en l’adaptant à vos disponibilités.
Puis-je participer si je ne fais pas partie d'un groupe scolaire ?
Bien sûr! Pour les séjours communautaires (destinés aux 18 ans et plus) et les camps d’été (linguistique pour les 12-14 ans et coopératif pour les 15-17 ans), les inscriptions se font de façon individuelle. Vous pouvez donc vous y inscrire, selon votre âge, seul ou avec des amis. Cependant, si vous désirez participer à un programme durant l’année scolaire, et qu’aucun groupe n’est formé à votre école, vous pouvez vous intégrer à un groupe déjà existant (certaines conditions s’appliquent). Enfin, certains programmes sont spécialement personnalisés tel le séjour « Espagnol individualisé » étant un programme individuel d’immersion axé sur l’apprentissage de l’espagnol où le participant pourra partager le quotidien d'une famille cubaine.
Y a-t-il des rencontres avec les parents pour les groupes scolaires ?
C'est avec plaisir que nous nous déplaçons dans les écoles pour y présenter nos programmes, et ce, sans aucun frais. En effet, nous pouvons mettre sur pied une séance d’information présentant une ou plusieurs de nos destinations, selon vos projets de voyage. Ces séances sont pour nous l’occasion de rencontrer aussi bien les organisateurs que les participants intéressés et leurs parents. Par ailleurs, les parents des participants sont invités à assister à une partie de la journée de formation pré-départ, qui a lieu un mois avant le départ, pour obtenir toute l’information sur la logistique du séjour. Ces périodes sont l’occasion idéale pour poser toutes vos questions!
Offrez-vous des rencontres d’informations pour le grand public ?
Nous organisons des rencontres pour le grand public généralement à raison d’une fois par saison. Pour connaître les dates et lieux de nos prochaines rencontres, abonnez-vous à notre page Facebook https://www.facebook.com/arointernational/ ou envoyez-nous un courriel en nous signifiant votre intérêt. Nous sommes également disponible SUR RENDEZ-VOUS pour vous rencontrer de façon individuelle et répondre à vos questions.
Comment puis-je procéder à mon inscription ?
Pour les organisateurs de groupes, si vous désirez obtenir une proposition de séjour, n’hésitez pas à nous contacter. Il nous fera plaisir de vous concocter un programme sur mesure. Vous pouvez également consulter l’onglet « les conditions générales » afin de prendre connaissance de l’ensemble des modalités liées à l’entente contractuelle qui vous sera transmise. Pour les départs grand public, communiquez avec nous afin de recevoir le cahier du participant, à compléter pour toute inscription à l'un de nos groupes.

Sécurité et santé

Un membre de l’équipe d’ARO accompagne-t-il les groupes à destination ?
Dès qu’un groupe part à destination, un accompagnateur qualifié d’ARO est présent 24h/24 avec le groupe afin d’assurer la coordination du programme, de gérer le transport et le budget, de transiger avec les partenaires locaux, de gérer les imprévus et de traduire au besoin. Il se peut aussi que l’accompagnateur ARO du séjour retrouve le groupe directement à destination (groupe adulte seulement). Si tel est le cas, un membre de l’équipe ARO assure alors le départ du groupe à l’aéroport jusqu’au passage des douanes. En voyageant avec ARO, vous avez l’esprit tranquille. Les organisateurs peuvent se concentrer sur la gestion de leur groupe et les participants, sur leur expérience.
Ces programmes sont-ils sécuritaires ?
Depuis 1994, plus de 20 000 jeunes et adultes ont réalisé des programmes avec ARO à travers le monde. À titre d’exemple, un chantier familial a lieu chaque année; de très jeunes enfants participent au programme avec leurs parents. L'encadrement procuré par ARO et les organismes hôtes assure une sécurité totale, 24h/24, quel que soit le programme auquel vous participez. La sécurité des participants demeure notre priorité, autant dans la préparation qu’une fois sur le terrain. À destination, est-ce que nos jeunes peuvent joindre un accompagnateur ARO en tout temps? Oui. L’accompagnateur ARO est continuellement avec le groupe. Lorsque l’hébergement se fait en familles d’accueil, tous demeurent dans le même quartier, et les maisons sont voisines. De plus, les accompagnateurs font le tour des familles dès la deuxième journée en communauté. Les familles ont également le numéro de téléphone de la maison de l’accompagnateur ARO s’il y a quoi que ce soit, et ce même la nuit. Enfin, au début du séjour, il est clairement indiqué aux participants où se situent les maisons de l’accompagnateur ARO ainsi que des responsables de l’école.
Est-ce sécuritaire d’être hébergé dans les familles ?
Les familles prennent soin des participants comme s’ils étaient de leur propre famille. De plus, elles reçoivent souvent des Québécois(es) dans le cadre de nos programmes depuis de nombreuses années. Elles connaissent donc les mesures à suivre pour s’assurer que leurs invités soient en sécurité et ne tombent pas malades. Cela n’enlève pas les possibilités que certains aient des petits problèmes intestinaux, mais c’est généralement dû au changement de nourriture. Néanmoins, notre partenaire à destination s’assure, avant notre arrivée, que toutes les familles reçoivent les mêmes consignes afin de bien accueillir nos participants.
Avons-nous besoin d’une assurance voyage ?
Tous les voyageurs sont dans l’obligation d’être couverts une assurance voyage. Il est fortement recommandé d’avoir une assurance comprenant les volets annulation et interruption de voyage et frais médicaux et hospitalisation d'urgence. L’assurance Annulation de voyage s’applique lorsqu’une situation couverte survient avant la date de votre départ. L’assurance Interruption de voyage s’applique lorsqu’une situation couverte survient après la date de départ ou le jour même. Pour le volet médical, il est important de savoir que les problèmes de santé préexistants doivent être stables depuis les 3 mois précédant la date de départ. Référez-vous au cahier de garanties complètes de votre police. Il vous est vivement conseillé d’être assuré dès le moment où vous effectuez votre premier paiement afin d’être couvert pour le volet annulation de voyages. Si vous ne possédez pas déjà une assurance voyage, ARO vous offre la possibilité d’adhérer à une avec notre agence. Nous offrons une couverture complète à des prix très compétitifs.
Devons-nous nous inscrire à l'ambassade du Canada ?
Non, ARO s’en occupe pour vous.
Puis-je voyager en ayant des allergies ?
Il est tout à fait possible pour une personne ayant des allergies de voyager, mais plusieurs précautions sont à prendre. À destination, il est de votre responsabilité d’avoir avec vous, en tout temps, la médication nécessaire en cas de réactions allergiques (antihistaminiques et 2 à 3 Épipen en cas d’allergie grave), afin que l’accompagnateur ARO puisse agir le plus rapidement et efficacement possible en cas de réaction allergique. Le participant doit bien connaître son allergie, ses réactions ainsi que le traitement en cas de réaction allergique et en aviser ARO Voyages dans son cahier du participant. De son côté, ARO Voyages s’engage à offrir toute l’aide et l’assistance possible en prévention et en cas de réaction allergique. Nous prenons toutes les précautions nécessaires afin de nous assurer que le participant n’entre pas en contact avec les allergènes provoquant des réactions. Voici les précautions prises : Discussion avec les familles et les partenaires d’accueil à destination afin qu’ils comprennent bien l’allergie du participant et s’assurent que le participant n’entre pas en contact avec les allergènes lorsqu’il est dans sa famille ou dans les installations d’accueil; Discussion avec la compagnie aérienne afin de s’assurer que les repas offerts pendant le vol, le cas échéant, ne contiennent pas d’allergènes; Vérification serrée de la préparation des repas du participant ayant une allergie, durant les déplacements et dans toutes les installations fréquentées. En début de séjour, les participants allergiques sont avisés qu’ils doivent aussi valider avec l’accompagnateur ARO avant chaque repas pris en dehors des familles ou des installations d’accueil que les vérifications ont bien été faites pour leur allergie; Rencontre avec tous les responsables afin que tous connaissent la situation du participant allergique, les symptômes de celui-ci lors d’une réaction allergique, ainsi que le traitement à prodiguer, avec ou sans Épipen; ARO s’assure qu’un pair (généralement un ami proche) sache où se trouvent les médicaments apportés par le participant. Sont aussi mentionnés, à ce pair, les signes et symptômes à surveiller, ainsi que les procédures à suivre en cas de réaction allergique. Malgré toutes ses précautions, nous ne pouvons pas garantir qu’il n’y aura aucun contact avec l’allergène provoquant des réactions. Il y a donc certains risques pour le participant qui sont associés au fait de voyager.
Que se passe-t-il si je suis malade ?
Tout d’abord, pour effectuer un séjour avec ARO, chaque participant est dans l’obligation de posséder une assurance voyage incluant une couverture santé. Ceci garantit un rapatriement facile en cas d'urgence médicale majeure. Pour les cas plus légers, c'est-à-dire pour ceux qui ne nécessitent pas de rapatriement, les services de santé locaux dispenseront toute l'assistance médicale professionnelle requise. Dans le cadre de la plupart de nos projets, une équipe médicale locale figure parmi le personnel d'encadrement fourni par l'organisme qui nous accueille. Enfin, le personnel d’ARO est formé en secourisme, et se charge d’administrer les premiers soins de base. Il va de soi que lorsque nous sommes malades, nous avons généralement besoin de repos. C’est pourquoi, si le participant est mineur, un adulte restera avec lui tandis que le reste du groupe poursuivra le programme comme prévu. Si une visite à la clinique médicale s’avère nécessaire, une personne de ARO accompagnera en tout temps le participant, fera la traduction, contactera les parents et les assurances. Jamais un participant ne sera laissé seul.
Que dois-je faire pour remédier au mal d’altitude ?
Au sein de certaines régions visitées, des activités peuvent être réalisées à haute altitude (implication communautaire, excursion en montagne, etc.). Durant les activités de montée en altitude, il est tout d’abord important de prévenir l’accompagnateur ARO lorsque vous ressentez l’un des symptômes suivants : mal de tête, nausée, grande fatigue, vertige, perte d'appétit, trouble du sommeil. Notre accompagnateur saura réagir à la situation selon la gravité des symptômes. Dans tous les cas, nous recommandons dans un premier temps de boire beaucoup d’eau, de réduire le rythme de vos activités et de vous reposer. Nous vous recommandons de consulter un professionnel de la santé qui saura vous guider dans la préparation de votre séjour.

Déroulement à destination

À quel endroit vivrons-nous ?
La nature du projet et la destination déterminent le type d’hébergement. À Cuba : pour les programmes communautaires avec des mineurs, le logement se fait dans des dortoirs d’école ou dans de petites auberges. Pour les séjours communautaires adultes, les participants sont hébergés en petites auberges. Au Costa Rica : l’hébergement se fait en familles d’accueil ou en dortoirs, selon les projets et les préférences des groupes. Au Pérou : selon le lieu, les participants résident dans un dortoir d’orphelinat ou dans de petites auberges. Au Maroc : durant la partie communautaire, les participants résident dans un foyer communautaire mis à leur disposition ou en familles d’accueil, selon le programme. Durant la partie culturelle, les participants sont logés en hôtels 2* ou 3* et en petites auberges. En Équateur : l’hébergement est collectif, en dortoir. Il y a toutefois la possibilité de résider en familles d’accueil, selon la taille du groupe. En France, Espagne et en Italie : les participants sont majoritairement logés en auberges de jeunesse, petites auberges ou en dortoirs. Partout dans le monde : Nous préférons encourager les petites auberges locales pour favoriser le contact avec la population vous permettant ainsi de mieux « VIVRE le PAYS ».
Que fait-on comme type de travail ?
La période de l'année, la destination, ainsi que le type de programme déterminent le genre du travail possible. L'organisme ou la communauté qui nous reçoit nous présente ses besoins auxquels nous tentons de répondre. Ce sont les besoins de nos partenaires d’accueil qui guident les projets. Les travaux dans les champs (désherbage, entretien, préparation de terrain, récolte, etc.) ou encore dans des écoles (réparation de meubles, réparation de livres, peinture, etc.) comptent parmi les plus fréquents. Enfin, nous donnons souvent un coup de pouce aux cuisines : quoi de mieux pour s’initier à l’art culinaire du pays d’accueil! Il est important de noter que les travaux que nous effectuons ne sont pas des tâches nécessitant des connaissances particulières ou présentant un danger pour les participants.
Que mange-t-on à destination ?
Comme un des objectifs de nos programmes est de « VIVRE le PAYS », en plus de développer un réel contact avec la population, le partage de la culture culinaire locale est donc un aspect très important dans nos séjours. Quoi de mieux pour comprendre les mœurs du pays que de se promener dans les marchés et de manger la nourriture traditionnelle? En Amérique latine, il faut s’attendre à une alimentation comportant beaucoup de riz, de haricots, de pomme de terre et de poulet. Pour l’Europe, il faut s’attendre à beaucoup de pain et de pâtes. Pour l’Afrique du Nord, les épices et les saveurs sont au rendez-vous. Il faut également s’attendre à manger beaucoup de poulet et de couscous. Puisque nous partageons le quotidien de peuples modestes, il se peut que les aliments soient peu variés, les plats et les goûts répétitifs et que les fruits et légumes se fassent plus rares. Au retour, cela permet aux participants d’apprécier davantage l’abondance et la diversité que nous pouvons retrouver dans nos assiettes.
Puis-je participer au séjour en ayant des restrictions alimentaires ?
Si vous avez des restrictions alimentaires (végétarisme ou végétalisme, nourriture casher ou hallal, etc.), il suffit de nous l’indiquer lors de votre inscription afin que ce soit pris en considération à destination. Depuis une vingtaine d’années, grâce à la qualité de nos partenaires locaux, nous pouvons accommoder nos participants ayant des restrictions alimentaires avec des repas respectant au mieux leurs conditions. Il se peut toutefois qu’il vous soit demandé d’apporter des collations ou compléments alimentaires, selon le cas.
L'eau est-elle potable ?
L’eau n’est jamais un problème à destination. Bien que l’eau potable ne soit pas disponible dans toutes les communautés d’accueil et dans toutes les villes visitées, nous nous assurons toujours que nos participants aient accès à de l’eau de qualité. S’il s’avère qu’il n’est pas absolument sans risque de boire l’eau, elle sera soit bouillie ou simplement achetée en bouteille afin d’être distribuée aux participants. Les participants n’ont pas à débourser sur place pour acheter de l’eau. Les précautions et les solutions d’approvisionnement en eau sont complètement prises en charge par ARO. Évidemment, il en va de la responsabilité de chacun des participants de remplir leur bouteille d’eau à l’endroit indiqué par l’accompagnateur, avant de partir pour une activité.
Comment se fait le lavage des vêtements ?
Si nécessaire, les vêtements peuvent être lavés chez les familles ou dans les installations d’hébergement. Les participants apportent leur propre savon à lessive, idéalement liquide, et laveront les vêtements à la main.
Allons-nous souvent à la plage ?
Cela dépend du type de programme développé par ARO. Puisque la majorité de nos programmes sont davantage axés sur l’initiation à la coopération internationale, plutôt que sur le tourisme de plaisance, les visites à la plage ne sont pas prioritaires. Cependant, le climat étant parfois suffocant, surtout en été, nous organisons des activités spéciales afin de permettre aux participants de se baigner régulièrement. Il est à noter que dans certains pays, comme à Cuba, l’accès à la mer est plus facile qu’ailleurs. Nous pouvons bien entendu ajuster nos programmes en fonction des attentes des groupes.
Les activités sont-elles obligatoires ?
Afin d'assurer l’homogénéité du projet et pour favoriser l'esprit de groupe, la participation aux activités est obligatoire. De façon générale, les activités offertes sont très variées permettant à tous d’y trouver leur compte.
Avons-nous du temps pour nous reposer ?
Tous les projets comprennent des périodes de repos placées dans l’horaire entre celles de travail, de visites et d'activités socioculturelles. Cependant, afin de profiter au maximum de notre court séjour à l’étranger, il n'y a pas de longues périodes entièrement libres. Nous maximisons notre temps à destination afin de vivre le plus d’expériences possible. Nous encourageons donc les participants à tirer pleinement profit des périodes de repos entre les différentes activités. Respecter l'heure du couvre-feu est également une manière efficace de reprendre des forces.
Pouvons-nous utiliser nos cellulaires ?
Nos séjours de coopération ont pour objectif de faire vivre aux participants un séjour d’immersion et de découvertes. C’est à notre avis le moment idéal de décrocher, de débrancher les appareils électroniques et de se rebrancher sur les autres et sur soi. S’ouvrir et demeurer disponibles à ce que le voyage a à nous offrir demeure la meilleure façon de vivre une expérience positive. Cependant la décision finale, d’apporter ou non votre cellulaire, vous revient.
Avons-nous accès à un WI-FI ?
Nos séjours se déroulent dans des conditions d’hébergement rustiques. Le Wi-Fi est rarement disponible. Il se peut que certains hébergements, dans certains pays, l’offrent. Nous ne pouvons cependant aucunement en garantir l’accès.
Les parents ont-ils des nouvelles de leurs jeunes durant le séjour ?
Oui. ARO écrira des courriels aux parents environ trois à quatre fois par séjour pour donner des nouvelles générales de l’expérience que le groupe est en train de vivre. Les parents peuvent aussi communiquer avec le bureau à Repentigny ou appeler sur le téléphone d’urgence disponible 24h/24. En cas de problème, ARO communiquera directement avec les parents, et ce par téléphone.

Préparation et bagages

Dois-je parler la langue du pays pour pouvoir participer ?
Une connaissance de la langue est un atout, mais n’est pas essentielle à l’accomplissement de nos séjours. Néanmoins, la qualité d’une expérience de voyage se fonde avant tout sur l'échange interculturel. Par conséquent, plus votre aisance dans la langue est grande, plus vous pourrez profiter des échanges avec les personnes qui vous accueillent. ARO vous suggère donc de suivre des cours avant le départ. Cependant, rappelez-vous que le personnel d'ARO assure le support linguistique et la traduction tout au long de nos projets.
Dois-je me faire vacciner ?
Aucun vaccin n'est obligatoire pour entrer dans les pays dans lesquels nous voyageons. Néanmoins, sachant que la majorité des séjours ARO se déroule hors des secteurs touristiques et selon les recommandations de Santé Canada, les vaccins conseillés sont: ceux contre la rougeole, la diphtérie/coqueluche/ tétanos, la poliomyélite, la typhoïde ainsi que l’Hépatite A et B. Ces vaccins peuvent être obtenus au frais du participant chez un médecin, dans un CLSC ou dans une clinique médicale spécialisée en voyage.
Que dois-je emporter comme médicaments ?
Pour chaque projet, ARO fournit une liste de matériel d'équipe ainsi qu'une liste de matériel personnel. C'est sur cette dernière que se retrouvent les médicaments que nous vous suggérons d'avoir avec vous à destination. Bien entendu, à ceux-ci s'ajoute tous médicaments personnels prescrits.
À combien de valises avons-nous droit ?
Le nombre de valises autorisées est déterminé par la compagnie aérienne. De façon générale, les passagers ont droit à une valise de 23 kilos maximum et à un sac pour l’avion pesant au maximum 10 kg. Cette information peut différer d’une destination à l’autre. Vous devrez vous référer à la liste de matériels à apporter (fournie par ARO) pour l’information exacte.
Puis-je acheter des cigares et de l’alcool ?
À l'heure actuelle, un participant mineur (moins de 18 ans) ne peut ni acheter, ni posséder, ni rapporter de l’alcool ou de produits du tabac. Pour les programmes destinés à des mineurs, il n’est pas permis de consommer de l’alcool durant le séjour. ARO n'encourage pas non plus la consommation du tabac, cigarette ou cigare. Cependant, les participants mineurs qui veulent en consommer à destination doivent avoir une autorisation écrite de leurs parents. Les fumeurs doivent s'attendre à se voir désigner des zones précises et des moments pour fumer. Au niveau des programmes pour adultes, les participants peuvent rapporter la quantité d’alcool et de tabac permise par la douane canadienne, s’ils le désirent. Sur place, la consommation d’alcool est permise, mais nous demandons aux participants d’être raisonnables, afin de ne pas créer de malaise dans la communauté qui nous reçoit.

Programmes sur mesure

Puis-je combiner deux programmes ?
Et plus encore si vous le désirez ! Il n'est pas rare que des participants enchaînent deux programmes, ou encore qu'ils effectuent un séjour prolongé de façon autonome. Vous pourriez, par exemple, participer au séjour communautaire Cuba de 3 semaines et décider de rester 2 semaines supplémentaires pour aller vous reposer sur ses belles plages ou encore de vous envoler vers le Costa Rica pour participer au séjour aventure de 3 semaines. Les combinaisons et les possibilités sont grandes. Il suffit de nous communiquer vos attentes et nous vous organiserons le programme désiré.
Puis-je prolonger mon séjour et continuer seul(e) mon voyage ?
La souplesse d'ARO est l'une de ses plus grandes forces. Nous pouvons en effet construire sur mesure un séjour selon vos besoins. Vous pouvez combiner une participation à un projet, tel le séjour communautaire, puis enchaîner avec un séjour autonome. Il suffit de nous informer de vos besoins. Nous avons à la fois l'expérience et les connaissances pour vous créer de toutes pièces une expérience inoubliable.
ARO offre-t-il d’autres types de voyages que ceux d’initiation à la coopération internationale ?
Oui ! Sont offerts des séjours de découverte culturelle en Italie, en Espagne et en France, en plus de nos destinations de coopération (Cuba, Costa Rica, Équateur, Pérou et Maroc). Ces séjours sont une invitation à sortir des sentiers battus en visitant des destinations extrêmement riches culturellement et historiquement. Les participants audacieux peuvent partir dans un programme aventure au Costa Rica, au Pérou, en Équateur et au Maroc. Des séjours linguistiques sont également disponibles. L’équipe de voyageurs expérimentés qui composent ARO a voulu partager ses coups de cœur et vous faire découvrir les petits coins cachés de ces destinations. Contactez-nous pour tout autre programme et il nous fera plaisir de bâtir avec vous votre séjour de rêve.

Questions financières

Combien ai-je besoin d'argent à destination ?
À destination, vous vous servirez de votre argent de poche seulement pour vos dépenses personnelles telles que des collations, des souvenirs, des cadeaux et des cartes téléphoniques. Selon les programmes, prévoyez environ 20$ pour un souper au restaurant. Pour un séjour de trois semaines, nous suggérons la somme de 175$ canadiens, mais vous pouvez aisément en apporter moins. L’achat de devises étrangères varie d’un pays à l’autre. Pour les voyages au Costa Rica (colonnes), au Pérou (nuevos soles), en Espagne (euros), en France (euros) et en Italie (euros), vous devez préférablement échanger votre argent avant votre départ. En Équateur, les transactions s’effectuent simplement en dollars américains. À Cuba, nous apportons de l'argent canadien que nous changeons en pesos convertibles (CUC) à l'aéroport. Enfin au Maroc (dirham), nous devons apporter des dollars canadiens que nous échangeons en dirham à l’aéroport en arrivant à destination. Attention de prévoir d'avance la réservation de vos devises auprès de votre institution financière puisqu'elles ont généralement un délai de cinq jours ouvrables pour vous fournir certaines de ces devises.
Combien le voyage coûte-t-il ?
Le coût du séjour dépend de différents facteurs tels le type de projet qui vous intéresse, la destination, la durée ainsi que la période de l'année pendant laquelle vous désirez voyager. Bien entendu, les prix varient également selon le coût de la vie à destination ainsi que du taux de change. Pour connaître le coût d’un programme, nous vous invitons à nous contacter ou à consulter la section « Départ grand public » et « Groupes scolaires » de notre site internet.
Que comprend ce coût ?
Tous les frais directs sont inclus dans le prix demandé pour le séjour : le transport aérien aller-retour (de Montréal), le transport terrestre, l'hébergement, la nourriture (trois repas par jour), les frais reliés aux activités (visites payantes, spectacles), la formation pré-départ et l’accompagnateur ARO qui est sur place 24h/24 avec vous. De plus, les frais de bagages ainsi que les taxes de sortie à l’aéroport sont payés par ARO. Cependant, d'autres frais peuvent se rattacher à votre voyage. Par exemple, les coûts d'obtention d'un passeport sont à la charge du participant. Il en va de même pour les frais de vaccination (recommandés, mais non obligatoires). Pour certains séjours, tels les séjours communautaires, il est de mise que les participants apportent du matériel pour le travail ainsi que des dons aux familles d'accueil. Ceux-ci sont également à la charge des participants.